Stop au Slut Shamming sur le Web Togolais

#Société Depuis quelques jours le web togolais s’agite sur des questions de « listes » des baiseuses de lomé et autres petits nom (voir post précédent). L’occasion pour #Tougbedze d’aborder un point importants des luttes féministes dans le monde : la lutte contre le « Slut Shaming »


Quel est ce phénomène ?
« Slut shaming » est une expression anglaise, formée à partir de « slut » (« salope ») et « shame » (« honte »). Une traduction approximative pourrait être « stigmatisation des salopes ». Elle désigne le fait de critiquer et de déconsidérer une femme en lui reprochant d‘être une « salope », à cause de son comportement sexuel.
En général on pale de la multitude des partenaires amoureux et/ou sexuel-le-s pour une femme (dans un très court laps de temps ou pire, simultanément), une manière jugée peu discrète de parler de sa vie intime, des vêtements perçus comme « provocants », un maquillage jugé « excessif », une trop grande attention portée à la séduction etc. etc.


Le « Slut shaming » contribue à ce qu’on appelle aujourd’hui la « culture du viol ».
La « culture du viol » est présente dans la société togolaise comme dans beaucoup de sociétés d’occident et d’Afrique. Cela veut dire que la violence sexuelle contre les femmes est courante et tolérée par la société. Le « slut-shaming » y contribue puisqu’il porte le message suivant : il n’y a pas de problème à violer des « salopes » parce qu’elles ont beaucoup trop de relations sexuelles ou qu’elles portent des vêtements moulants ou des vêtements qui laissent voir des choses, car d’une manière ou d’une autre, « elles l’ont bien cherché ».


Il est utile de rappeler que les viols sont CAUSE PAR les violeurs et la violence de notre société par la tolérance des institutions comme la police envers les violeurs. (En effet il est difficile de faire reconnaitre un viol) mais aussi souvent de la famille qui ne soutiens pas la victime.


Les vêtements ou le maquillage des femmes, la manière dont elles parlent ou elles marchent, le fait qu’elle boivent ou le fait qu’elles ne fassent « pas attention » ne sont pas des causes du viols !


Le « slut shaming » montre que les femmes ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent de leur corps et réduit ce corps de femme à UN OBJET.


On inverse les choses : les victimes de violences deviennent coupables de ne pas avoir fait assez attention à provoquer les hommes qui, naturellements seraient comme des bêtes incapable de se retenir ! (heureusement je pense que bcp d’homme ne se voient pas comme ça)


Et c’est vraiment le cas dans cette affaire de liste puisque (y compris sur notre page) les commentaires soulignent que c’est anormal de faire des listes mais qu’elles l’ont bien cherché par leur comportement….


Alors on pourrait dire : « c’est triste mais comme les femmes sont en danger dans la société elles n’ont qu’à appliquer les conseils et se protéger au lieu de vouloir être sexy ! »
Le problème c’est que le CORPS des FEMMES est Un OBJET dans TOUS LES CAS ! C’est-à-dire que la femme qui ne se maquille pas, ne s’habille pas de façon féminine sera tout aussi critiquée !


Pire la femme qui porte des T-shirt larges qui ne souligne même pas sa poitrine et des pantalons avec des grosses chaussures masculine.Elle recevra des remarques « TU RESSEMBLE A UN HOMME » …Au fond où est le mal à vouloir ressembler à un homme ???? mais ce n’est pas non plus accepté par la société.


Si les hommes ne veulent pas d’une salope pour épouse , ils ne veulent pas non plus d’une femme négligée !
Alors vous pourrez répondre « il Y a un juste milieu » s’habiller de façon féminine mais pas provocante par exemple. C’est un équilibre épuisant il y aura toujours quelqu’un pour penser que tu es plus belle « au naturel » et un autre pour te dire qu’un peu plus de maquillage soulignerait ta beauté et un autre encore pour dire que ce beauté rouge sur tes lèvres charnues l’excite….


Le seul problème réel, est donc que la société (et plus spécifiquement les hommes) se sent autorisée à dicter aux femmes ce à quoi elles devraient ressembler pour être présentables, et refuse de les laisser en Paix !


Bref ici à Tougbedze on ne dit pas que c’est bien d’avoir beaucouo de partenaires, on ne dit pas non plus qu’il faut être vierge avant le mariage …. Mais on ne critique ni la fille expérimentée ni la vierge. On demande juste à ce que les femmes puissent évoluer en paix et soit jugées sur leur travail et leurs capacité au lieu de sur leur CV sexuel ou leur habillement !

Photo by Liora K. Photography « ton ignorance est plus scandaleuse que ma promiscuité « (c’est à dire proximité physique avec les hommes par exemple)

Tougbedze .com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.