[Actualité] Simone, Veille sur les droits des femmes.

Vendredi dernier nous avons appris la mort d’une femme politique française, Simone Veil, de nombreuses remarques de sympathies et des hommages se sont mis à affluer ! Pourquoi ? Qui était-elle ?

Personnage emblématique  de la lutte pour le droit des femmes et de la construction européenne, Simone Veil aura marqué la France de son esprit évolutif.

Née à Nice (France) en 1927, elle y grandit dans une famille d’origine juive qui n’était cependant pas pratiquante.

A 17 ans, elle et sa famille sont déportés à Auschwitz, plus grand camp de concentration et d’extermination construit sous le règne d’Hitler. Les familles juives y étaient amenées puis « triées ». Certains pouvaient être utilisés pour le travail forcé, d’autres pour des expériences scientifiques, et d’autres étaient tout simplement exterminés lorsque qu’ils étaient jugés inaptes au travail. En moins de 5 ans, 1.1 million de personnes, hommes femmes et enfants meurent entre les murs de cet enfer construit par les nazis.

Après la guerre, et après avoir perdu tous les membres de leur famille, elle et ses deux sœurs font partie des rares survivants qui ont échappé à un des plus grands drames de l’humanité.

Reconnue pour son histoire et son courage, elle se lance dans des études de droit et fini par se faire une place dans un monde masculin en se transformant petit à petit en une figure politique française. Elue ministre de la santé sous le régime de Giscard d’Estaing et malgré ses tendances conservatrices, elle se retrouve à défendre la dépénalisation de l’avortement en France, qui était illégal et passible de prison jusqu’alors.

En effet, même si la société de l’époque et les influences chrétiennes s’opposaient à tout débat sur le sujet, Simone Veil était consciente des dangers et conséquences que les avortements clandestins entrainaient sur les femmes qui y avaient recours.  C’était un véritable problème de santé publique, des centaines de femmes mourraient chaque année.

Afin de mettre un terme à ces souffrances tant psychologiques que physiques, elle était prête à affronter la critique et à remettre en question tout ce qui avait été enseigné aux français sur le sujet.

« Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements, qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, qui bafouent* nos lois et qui humilient ou traumatisent celles qui y ont recours. Je ne suis pas de ceux et de celles qui redoutent l’avenir. Les jeunes générations nous surprennent parfois en ce qu’elles différent de nous ; nous les avons-nous même élevées de façon différente de celle dont nous l’avons été. Mais cette jeunesse est courageuse, capable d’enthousiasme et de sacrifices comme les autres. Sachons lui faire confiance pour conserver à la vie sa valeur suprême » Discours Simone Veil au Parlement lors de la présentation de son projet aux députés.

*Ridiculise

 

Elle défendra sa loi devant une Assemblé Nationale à 95 % composée d’homme.  Les hommes d’extrême droite n’hésiteront pas à utiliser son passé pour la blesser, en comparant notamment l’avortement à l’extermination de sa famille par les nazis.

Dans un discours devant les députés, elle soutient que « l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue »

Elle deviendra ensuite première Présidente du Parlement Européen en 1979, et première femme Ministre d’Etat en 1993. Ainsi que membre du Conseil Institutionnel jusqu’à sa retraite en 2007.

Souvent moquée et attaquée suite à ses propos, Simone Veil ne baissera pas les bras et continuera sa lutte dans ce qu’elle pense être une évolution dans le droit des femmes.

 C’est un combat qui est encore conduit dans de nombreux pays du monde à l’heure actuelle où de nombreuses jeunes femmes faute d’avoir accès à une information suffisante et à des moyens de contraception, meurent des suite d’avortements clandestins.

Simone Veil meurt à son domicile parisien de la place Vauban le 30 juin 2017, à quelques jours de son 90e anniversaire ! Selon son fils Pierre-François, le dernier mot qu’elle ait prononcé avant de mourir est « merci » ! Sa force, son courage et sa lutte ont marqué les française et elle restera à jamais une Grande Dame reconnu par l’histoire !

Repose en paix Simone !

 

Tougbedze .com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.