[Interview] Blandine VEDOME, l’animatrice Togolaise qui réveille le Bénin !

Cette semaine, nous sommes allées à la rencontre de Blandine, une animatrice de l’émission matinale Kfé Kafour, Sur la chaine TVC au Bénin ! Blandine est une jeune togolaise ambitieuse, volontaire et enjouée qui a n’en pas douter à une carrière prometteuse devant elle ! Comme d’habitude c’est elle qui pose les questions à ses invité-e-s , on a décidé d’inverser les rôles. Elle a accepté de se confier à nous au cours de cette interview !

Tougbedze : Bonsoir Blandine. Comment vas-tu ?

Blandine : Bonsoir T. Je vais super bien merci.

Tougbedze : Est-ce que tu veux bien parler un peu de toi à  nos lectrices ? On sait que Blandine est togolaise mais depuis quelques temps déjà tu co-anime une émission matinale « Kfé Kafour » sur une chaine béninoise. Peux-tu te présenter plus en détail ?

Blandine : Blandine VEDOME je m’appelle, Deena pour les proches. Animatrice et chroniqueuse Mode et beauté ainsi que Kfe deco dans la matinale KFE KFOUR de la Télévision carrefour (TVC BENIN).

Je suis togolaise comme tu l’as bien dit, Économiste de formation. Je suis actuellement en année de licence en Economie internationale en FASEG sur le campus de Lomé. Parcours atypique n’est-ce pas?

Tougbedze : Animatrice, est-ce un simple travail ou une passion pour toi ? Pourquoi ?

Blandine: Je dirai grande passion devenue mon métier. Jusqu’au jour d’aujourd’hui je ne considère pas que je travaille (bizarre je sais lol), parce que j’aime ce que je fais, je n’éprouve aucune difficulté à le faire, pour moi mes heures de travail sont des parties de plaisir. Depuis le lycée j’ai toujours adoré animer. Que ce soit à la radio ou sur la scène.

Tougbedze : Quelles sont les compétences nécessaires à l’exercice de ce métier ?

 Blandine : Déjà faut être passionnée, sinon au fil du temps on peut céder à la routine, ne pas être timide, vous aurez toujours à vous adresser à des personnes, ensuite avoir le verbe super facile et un géant background de culture générale.

 

Tougbedze : Ok ! Quels conseils donnerais-tu à une jeune femme qui souhaiterait se lancer comme toi ?

Blandine : Au prime abord, il ne faut jamais hésiter de tenter sa chance, toujours saisir une occasion de montrer son talent.Et ensuite toujours bosser dur pour s’améliorer. On ne finit pas d’apprendre.

Beaucoup suivre les ainés dans le domaine, histoire d’apprendre d’eux et se forger son style à soi. Moi pour ma part, je zappe beaucoup pour voir ce qui se fait de nouveaux, bref pour m’actualiser c’est important.

Tougbedze : En tant qu’animatrice tu joues un rôle de modèle sur les jeunes filles. As-tu des valeurs ou des idées que tu souhaiterais leur transmettre ?

Blandine : Si si. Pour moi, une femme ou une fille ne doit pas toujours attendre quelque chose d’un homme pour être épanouie. Son épanouissement viendra d’elle-même ! En fait c’est caché en nous. Il faut qu’on aille le chercher nous-même. Il n’y a rien de mieux qu’une femme épanouie, elle est utile à toute la société. À côté de ça, la simplicité d’esprit. Ce n’est pas une faiblesse ou un manque de personnalité comme le penserait certains, non! C’est une preuve de sagesse, qui donne de la hauteur même sur les situations les plus difficiles.

Tougbedze : ET toi ? As-tu une femme (ou des femmes) qui sont des modèles pour toi ? Si oui Qui ?

Blandine : Bien sûr . Mon premier modèle c’est ma mémé, à qui je fais un grand coucou, même si elle ne pourra pas me lire lol! Elle est battante, persévérante. Sa devise qui tous les jours m’accompagne c’est « le travail ou rien » c’est ma femme leader à moi.

Un autre modèle de vie pour moi Michelle Obama.

J’affectionne énormément Diane Agbodo  (une animatrice togolaise de radio et de spectacle ndlr) pour son talent, en l’écoutant ou en la votant sur scène avec le charisme, la prestance qu’elle dégage, j’ai les yeux qui pétillent et au fond de moi je me dis: « je veux lui ressembler ». Au plan international, Guiliana Rancic. Elle sait rallier joie de vivre et travail ça me fascine.

Tougbedze : Qu’elle est ta définition de la femme Africaine Moderne ?

Blandine : la femme Africaine moderne est celle  qui est instruite, indépendante tout en étant respectueuse de son mari, et qui a son mot à dire dans la société.

Tougbedze : Quels sont tes projets pour l’année 2017 ?

Blandine : Euh pour cette année je compte continuer mes études pour finir avec ma licence et le reste suivra.

Tougbedze : Passons aux questions plus légères ! On dirait que Blandine est une fan de mode à en juger par tes photos sur les réseaux sociaux ! Tu abordes différents styles. Alors dis-nous, qu’est ce qui est fashion en 2017 ???

Blandine : haha! Oui c’est vrai, j’aime me saper. Côté fashion, il y a pas mal de choses qui reviennent. Les robes ou top avec « cou bateau  » comme nos mamans les appelaient à l’époque, ça laisse voir les épaules c’est très féminin et très tendance. Les bombers aussi, une sorte de veste pour aviateur. Pour femme comme pour hommes ça passe très bien. Les vestes longues jusqu’aux mi-cuisses en tissu africain sont aussi super tendance. Voilà quelques pièces à avoir dans sa garde-robe pour être « in » ces temps ci.

Tougbedze : As-tu un petit secret de beauté que tu voudrais bien partager avec nos lectrices ?

Blandine :  euh laisse-moi voir… une recette gommage naturel : 1e cuillère à soupe de miel et une cuillère à soupe de sucre. Oh lala c’est le bonheur pour votre visage et assez d’économie pour vos poches ! à faire une fois par semaine maximum !

Tougbedze : Sans réfléchir Togo ou Bénin ?

Blandine : Togo. On ne demande plus ça !

Tougbedze : Cotonou est une ville qui bouge beaucoup mais si tu pouvais ramener un truc de Lomé là-bas, ça serait quoi ?

Blandine: Euh Je ramènerai toute la population togolaise. Lol ! Oui, leur chaleur, leur courtoisie manque à cotonou. Et surtout leur ambiance à la togolaise .

Tougbedze : Merci d’avoir acceptée cette interview Blandine ! Un mot pour la fin ?

Blandine: Merci à Tougbedze pour la considération. C’est tout un honneur pour moi. J’invite toutes les jeunes filles à se battre encore et encore car comme on le dit « c’est au bout de l’effort qu’est la réussite  » et toujours prôner le travail bien fait.

 » il ne faut jamais hésiter de tenter sa chance, toujours saisir une occasion de montrer son talent.Et ensuite toujours bosser dur pour s’améliorer. On ne finit pas d’apprendre « 

 

Tougbedze .com

One thought on “[Interview] Blandine VEDOME, l’animatrice Togolaise qui réveille le Bénin !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.