[Cinéma] Exodus, Un court métrage Togolais qui fait réfléchir

Pour son premier court métrage de fiction, le réalisateur Togolais, ETSE Edem Prudencio  a choisi de nous parler d’exil …Cet exil qui se fait au péril de nos vies vers un ailleurs incertain.

Exodus, c’est le titre, nous parle en effet de trois personnages, qui n’ont rien en commun et qui se retrouvent sur la même barque, bondée, au milieu de la mer Méditerranée. Une série de flashback nous permettra de comprendre comment ils en sont arrivés là…

Nous étions à la conférence de presse d’achèvement de la production ce 20 février 2020 à Lomé ! Rencontre avec l’équipe !

Le réalisateur répond à nos questions

Comment est née l’idée de ce film ?

Angélique SABRIE (Directrice de Production) : « ça faisait un petit moment qu’on réfléchissait à faire un film qui traite des problématiques des migrations d’un point de vue Africain.  En 2017, j’ai rencontré Horus Donkovi, pour parler de clipper sa chanson sur le même sujet. Horus est rappeur mais également écrivain, c’est donc tout naturellement que je lui ai proposé de travailler à un scénario. Nous avons ensuite décidé de garder le même titre.  Il nous a remis un scénario en 2018 et nous avons alors commencé à chercher comment financer le tournage. Nous avons eu la chance d’être sélectionné pour le Fond d’aide à la culture et la production en elle-même a donc commencé en 2019 ! »

La chanson originale d’Horus qui a inspiré le film

Edem Prudencio ETSE, vous êtes plus connu comme clippeur et documentariste, Pourquoi vous tourner vers la fiction ?

ETSE E. Prudencio (Réalisateur) : « C’est vrai que j’ai commencé par les clips mais j’ai eu à bosser avec Tanguy Wise à mes début, à discuter avec le grand cinéaste Abalo Kilouzou, Paix à leur âmes.  Au fil des années, j’ai été sollicité, pour des films institutionnels et naturellement je suis passé aux documentaires. On me disait que j’avais une « touche cinéma » donc j’ai eu envie de la cultiver. Alors j’ai fini par me lancer et voila, mon premier court métrage de fiction, Exodus ! »

De quoi traite ce film ?

Le film tente, à travers une histoire fictive basée sur des faits réels , de comprendre les motivations de la jeunesse africaine à choisir l’exil, au péril de leur vie. « Exodus » traite donc des questions relatives à l’immigration clandestine, ses causes, ses conséquences et de l’imaginaire que l’on a de l’occident. Ce court métrage développe également des thématiques sociétales d’actualité auxquelles faisaient face ces personnages avant leur départ, notamment selon Horus DONKOVI le scénariste  « la jeunesse face à l’inflexibilité de la tradition ; la déception de l’Etat providence ; la certitude du vice qui paie et le retour à la terre, au foncier, aux propriétés, sources inépuisables de richesse africaines ».

Toujours selon Horus, « les dirigeants des Etats africains doivent chercher à comprendre pourquoi la jeunesse n’hésite pas à tenter cette aventure périlleuse qui prive nos pays de leurs forces vives et à trouver des voies et moyens pour donner à ces bras valides l’envie de rester ».

Prisca KOUDEY, vous êtes une des trois stars de ce film avec Reine Tchoda et Amadou Adamou BETO qu’est-ce qui vous a poussé à participer à l’aventure ?

KOUDEY Prisca (actrice) : « Atomik ( ETSE Edem Pruedencio ndrl) c’est une connaissance de très longue date, il m’a fait part de l’histoire, j’ai lu et il m’a demandé si je pouvais interpréter le rôele de Kayi. J’ai accepté car l’histoire m’a touchée. C’est ce qui se passe pour beaucoup de jeune fille comme moi. Elles vont à l’école, ont leurs diplômes mais ne trouve pas de boulot. Ça aurait pu m’arriver, je ne peux pas m’exclure de ce qui se passe. Au début c’était le stress mais après on s’est bien amusé. Atomik nous boostait mais il ne nous mettait pas la pression, il voulait qu’on soit naturels et au fur et à mesure les scenarii se faisaient tous seuls et les émotions venaient. »

La page officielle de Prisca Koudey
Les trois actrices/acteurs principales/aux sur le Tournage
de gauche à droite, Prisca, Amadou et Reine

Quand est-ce que le grand public aura la chance de voir ce film ?

Angélique SABRIE: « Pour l’instant nous sommes en train de proposer le film à des festivals et des chaines. Notre but est qu’un maximum de personnes puisse le voir et voir aussi le talent de nos acteurs et actrices. Nous proposerons également une séance à Lomé, une a Agbodrafo et une à Niamtougou. Pour connaitre les dates de ces séances, je vous invite à vous abonner à nos réseaux sociaux : Atomik Corporation sur Facebook, Twitter ou Instagram »

l’Affiche du Film

En tout cas c’est un beau film avec un sujet touchant et important et on a particulièrement appréciée que deux des trois personnages principaux soit des filles !

On souhaite bon vent à Exodus et on espère qu’il participera à donner un coup de projecteur au cinéma Togolais ! On te propose de déguster la bande annonce ici et de leur donner ton avis en commentaire

2 thoughts on “[Cinéma] Exodus, Un court métrage Togolais qui fait réfléchir

Laisser un commentaire